ESNES EN ARGONNE

Nom de la commune :  ESNES EN ARGONNE

Présentation :  Esnes porte le nom de son ruisseau et se situe au creux d’un vallon resserré.

Il fut le premier village a être reconstruit dans les années 20, sur l’initiative de Pierre CERESOL (Service Civique International Volontaire) qui était un architecte suisse.

En 1922, le village fut renommé Esnes-en-Argonne.

Les villageois se sont fait appelés Lis Cos D’Ines (Les Coqs d’Esnes).

Population : 140 habitants

Dénomination : Esnoises et Esnois

Superficie : 14.76 km2

Altitude : 311 m

Géographie :  Village qui se situe dans le département de la Meuse en région Lorraine.

Coordonnées géographiques sexagésimales (WGS84) : Latitude: 49° 12′ 28 » Nord
Longitude: 05° 12′ 41 » Est
Coordonnées géographiques décimales : Latitude: 49.209 degrés (49.209° Nord)
Longitude: 5.212 degrés (5.212° Est)

 

Maire : Mme Véronique ADLER

Adjoints :  1er adjoint Mr Stéphane LECOEUR – 2e adjoint Mr Franck MOUTON

Conseillers municipaux :  Mme Stéphanie CHARPENTIER, Mme Sylviane COLLET, Mr Eric BRION, Mr Germain GONNEHAUT, Mr Valentin POSTAL.

Adresse postale de la mairie : 2 Rue du Château 55100 ESNES EN ARGONNE

Téléphone : 03 29 85 02 45

Permanences : Jeudi de 9hà 12h et de 14h à 17h

Courriel : mairie.d.esnes-en-argonne@wanadoo.fr

Particularités (Monument historique, église,…) :

L’église Saint- Martin, construite en 1861 fut détruite pendant la Grande Guerre et reconstruite en 1927.

A l’intérieur, se trouve une reproduction de la pierre tombale de Jacques de Pérusse d’Escars (ancêtre de Guy Des Cars, écrivain) et de Marie Du Châtelet.

Dans la petite chapelle en mémoire aux soldats de la première Guerre Mondiale, les vitraux représentent deux frères (Etienne et Marcel AUGER) morts au combat.

Le Monument aux Morts fut construit avec les pierres de l’ancienne église et inauguré en octobre 1923.

Une stèle commémorative a été érigée en l’honneur du 173ème Régiment d’Infanterie (Corses) titulaire de quatre citations à l’ordre de l’armée en 14-18

Monument du 23ème R.I.C. ou il est inscrit : « Aux Bigors du 23e Régiment d’Artillerie Coloniale morts pour la France, Argonne juin 1940 et en Mémoire au 23e Régiment d’Infanterie Coloniale qui s’est sacrifié en ces lieux avec un héroïsme exemplaire le 14 juin 1940 menant quatre contre-attaques pour maintenant ses positions, justifiant pleinement sa devise : « FIER et FORT, GROGNE et MORD ». Régiment auquel appartenait à l’époque un jeune sergent qui fut blessé près de l’une des fontaines du village lorsqu’un obus éclata sur le café, et qui par la suite devint Président de la République de 1981 à 1995 (François MITTERRAND).

Esnes-en-Argonne est relié à tout jamais à la COTE 304 qui fut l’un des points stratégiques et parmi les combats les plus meurtriers, avec le Mort-Homme, pour la défense de Verdun sur la rive gauche de la Meuse.

Le Monument a été inauguré le 17 juin 1934 en présence du Maréchal Pétain.